ETI, habitats modulaires, villages de transition... la Dihal renforce le partage d'expériences

Espaces temporaires d'insertion (ETI), bases de vie, habitats modulaires, villages et espaces de transition... : la Dihal renforce le partage d'expériences sur ces solutions temporaires et la mise en réseau des porteurs de projet

Le Mesnil de Stains (93) porté par Les Enfants du Canal et financé par l’État (Préfecture de région Ile-de-France/Ministère du logement/DIHAL)

Depuis plusieurs années, des dispositifs alliant accompagnement social et logement/hébergement modulaire ou assimilé sont mis en place dans les territoires pour accueillir pour une période déterminée des personnes sortant de bidonvilles et ainsi permettre la résorption de ceux-ci. Ces formules ne sont pas LA solution unique à préconiser en priorité pour la résorption des bidonvilles, mais une des solutions parmi d'autres qui offre des conditions de vie toujours préférables à celles d'un bidonville et qui peut s'avérer adaptée à certaines situations, notamment lorsqu'il faut répondre à une situation d'urgence (telle que reloger des personnes après un incendie). Elles ne doivent pas être conçues pour une population ou une communauté en particulier.



ETI de Bègles (33), financé par la Métropole de Bordeaux,

la ville de Bègles et l’État (Préfecture de Gironde/Ministère du logement/DIHAL)

Qu'elles soient achevées ou toujours en cours, les expériences sont aujourd'hui nombreuses et les projets à venir, soumis souvent à la Dihal pour expertise et financement, se multiplient. C'est pourquoi, dans le cadre de sa mission nationale d'appui aux acteurs de terrain, qu'ils soient au sein des services de l’État, des collectivités ou directement des associations et opérateurs qui mettent en œuvre ces solutions, la Dihal renforce l'analyse et le partage d'expérience et la mise en réseau des acteurs sur le sujet.


Village de transition La Rauze à Montpellier (34),

financé par l’État (Préfecture de l'Hérault/Ministère du logement/DIHAL) et la Métropole de Montpellier (fonds européens).

Le 30 mai dernier, elle a ainsi organisé un échange avec 20 personnes engagées dans des projets passés, en cours ou à venir. Ces échanges qui vont se poursuivre dans les semaines

à venir vont permettre d'établir des éléments de comparaison, notamment sur les points suivants : contexte du projet, pilotage, montage juridique et financier, dimensionnement, modalités de l'accompagnement social, aspects techniques de l'habitat et le coût par jour et par personne, résultats du dispositif, enseignements et obstacles rencontrés...

Ils vont permettre également une mise en réseau des acteurs et de personnes ressources. Si vous souhaitez participer aux travaux, contactez : laure.dubuc@dihal.gouv.fr


Pôle Résorption des bidonvilles

Délégation interministérielle à l'hébergement

et à l'accès au logement

Grande Arche de la Défense

92 055 LA DEFENSE Cédex