top of page

L'action de la Dihal : un travail de conviction, d'écoute et d'appui, au plus proche du terrain

En moins d'un mois, du 9 juin au 5 juillet 2023, le pôle Résorption bidonvilles de la Dihal s'est déplacé à 5 reprises sur le terrain : à Nice, Marseille, Grenoble, Créteil et Toulouse. Une illustration en actes du rôle d'impulsion et d'animation joué par la Dihal sur la politique complexe de résorption des bidonvilles où vivent des citoyens européens en grande précarité.


Bidonville à Grenoble, rue Antoine Polotti, le 28 juin 2023


Les déplacements sur le terrain constituent une partie importante de la mission de la Dihal en matière de résorption des bidonvilles. A l'initiative la plupart du temps des acteurs locaux, ils sont organisés en lien étroit avec les directions départementales de l'emploi, du travail et des solidarités (DDETS), et les préfectures concernées, souvent à l'occasion d'un comité de pilotage partenarial qui permet de faire un point d'avancement sur les feuilles de route locales. Ces déplacements sont parfois initiés par la Dihal, notamment dans le cadre du déploiement de la plateforme numérique Résorption-bidonvilles.


Ils sont l'occasion de rappeler les points cardinaux de cette politique complexe qui rencontre à la fois des incompréhensions et des résistances. Rappeler par exemple qu'une action pensée autour des évacuations ne permet pas de parvenir sur le long terme à une résorption sans réinstallations. Rappeler qu'une action de résorption commence par une sécurisation des conditions de vie, le temps de l'existence du site. Éclairer le fait que l'accompagnement des personnes vers l'insertion doit prendre en compte toutes les problématiques de la grande précarité (y compris, par exemple le rôle joué par des intermédiaires) et qu'une feuille de route doit aussi intégrer les questions de sécurité publique. Inviter enfin à déconstruire les biais de l'antitsiganisme, y compris dans le travail social.


Ces déplacements sont aussi l'occasion d'assurer la diffusion et la connaissance d'éléments réglementaires, comme les textes de transposition de la directive européenne de 2020 sur l'eau qui concerne les bidonvilles.


Lors des rencontres de terrain, la Dihal joue également un rôle de tiers pour activer les collaborations locales sur un sujet où les coopérations entre des acteurs venant d'horizons divers, voire opposés, ne sont pas naturelles, alors même qu'elles sont nécessaires.


En tant que financeur, la Dihal s'attache également à suivre la mise en œuvre des projets financés et leurs résultats au regard des objectifs de départ (notamment sur la fermeture des sites). Son intervention peut aussi contribuer à repenser les modalités d'intervention et réorienter les dispositifs en place, à l'appui de diagnostics.


Enfin, la Dihal a pour objectif, à travers ces déplacements, de déployer la plateforme Résorption-bidonvilles et d'y faire adhérer toujours plus d'utilisateurs. De fait, grâce notamment à cette action au plus près du terrain, le record d'utilisateurs actifs par mois a été battu en juin dernier avec plus de 410 utilisateurs !


Rappel en bref des 5 déplacements :


Nice les 8 et 9 juin

  • Participation à la session finale du Congrès de l'Astee (Association scientifique et technique pour l'eau et l'environnement) pour faire connaître les nouvelles dispositions en faveur de l'accès à l'eau sur les bidonvilles

  • En parallèle, des visites de terrain avec l'association en charge de l'accompagnement, ALC

  • Réunion de mobilisation sur la politique de résorption et l'utilisation de la plateforme numérique présidée par la sous-préfète, Patricia Valma, secrétaire générale adjointe de la préfecture des Alpes-Maritimes





Marseille le 14 juin

  • Réunion de mobilisation en préfecture avec des partenaires associatifs et institutionnels autour du cadre national d'action de l'instruction du gouvernement de 2018 et de la plateforme numérique Résorption-bidonvilles

  • Comité de pilotage départemental présidé par le Préfet délégué pour l'égalité des chances des Bouches-du-Rhône, Laurent Carrié, avec la participation de la Ville de Marseille



  • Rencontre avec les équipes d'Evolio du Groupe La Varappe et les bénéficiaires d'un programme d'accompagnement vers l'emploi


  • Visite de l'exposition "Barvalo" au Mucem sur le thème de l'antitsiganisme


Créteil le 20 juin

  • Comité de pilotage départemental sous la présidence du Préfet délégué pour l'égalité des chances du Val-de-Marne, Mathias Ott, avec le Conseil départemental, la ville d'Ivry-sur-Seine, de Vitry-sur-Seine ainsi que celle de Bonneuil-sur-Marne


Grenoble le 28 juin

  • Comité de pilotage organisé par la Métropole de Grenoble avec un bilan de l'année écoulée et une réflexion pour donner de nouvelles orientations en faveur d'une résorption effective des bidonvilles, à partir d'un diagnostic de l'association Trajectoires.

  • Visites de squats et de terrain


Toulouse le 5 juillet

  • Réunion de mobilisation sur la plateforme Résorption-bidonvilles

  • Comité de pilotage local sous la présidence de la sous-préfète, Hélène Lestarquit, secrétaire générale adjointe de la préfecture de Haute-Garonne


Commenti


Pôle Résorption des bidonvilles

Délégation interministérielle à l'hébergement

et à l'accès au logement

Grande Arche de la Défense

92 055 LA DEFENSE Cédex

bottom of page