top of page

Les défis de la résorption des bidonvilles dans la métropole nantaise

Depuis le début des années 2000, l'agglomération nantaise a vu le nombre de bidonvilles augmenter de manière significative, faisant de la Loire-Atlantique le deuxième département le plus touché après la Seine-Saint-Denis. Près de 3 000 personnes vivent aujourd'hui dans ces conditions insalubres, réparties dans une soixantaine de sites dans et autour de Nantes. France 3 Régions consacre une enquête à cette situation complexe qui nécessite des solutions adaptées.



Cristina et son garçon Denys, une famille de roms comme tant d'autres, dans un des nombreux bidonvilles de l'agglomération nantaise. © France Télévisions Olivier Quentin


Cet article complet revient sur les défis auxquels est confrontée la métropole nantaise (notamment la précarité des conditions de vie, l'accès restreint aux services de santé, la persistance de réseaux mafieux exploitant ces populations vulnérables…) mais aussi sur les progrès qui sont en cours et les initiatives partenariales, en particulier en ce qui concerne l'accès à l'eau potable et aux soins. L'installation de l'eau courante reliée au réseau a été réalisée par l'association Solidarités International, tandis qu'une permanence d'accès aux soins de santé (PASS) mobile du CHU de Nantes intervient auprès des habitants.


Un article détaillé à retrouver ici.

コメント


Pôle Résorption des bidonvilles

Délégation interministérielle à l'hébergement

et à l'accès au logement

Grande Arche de la Défense

92 055 LA DEFENSE Cédex

bottom of page