Séminaire SIBEL : une journée de réflexion en intelligence collective

Le jeudi 2 juin, les acteurs du programme SIBEL se sont réunis à l’Espace 34 de la Grande Arche pour une journée de réflexion et d’ateliers animée par la DIHAL et SocialCoBizz.


Retour sur cette journée par Tahera Bilger, stagiaire à la Dihal.


Cette journée placée sous le signe de l’intelligence collective a réuni les opérateurs de 8 des 9 territoires SIBEL ainsi que les représentantes des DDETS des Bouches-du-Rhône et de l’Essonne.


La journée a été ouverte par Manuel Demougeot, directeur de cabinet à la DIHAL et à la tête de la mission Résorption Bidonvilles, qui a rappelé la place du programme SIBEL dans cette politique publique menée à l’échelle nationale.

Ensuite, Alexandre Viscontini, conseiller emploi à la DIHAL, a rappelé les principes qui ont guidé l’élaboration du programme SIBEL : une approche intégrant les principes du « logement d’abord » et de l’« emploi d’abord », qui ont en commun un principe de « zéro exclusion », et considèrent l’emploi et le logement comme des facteurs de rétablissement pour les personnes accompagnées.


Le reste de la journée s’est déroulé sous format atelier, le travail en petits groupes alternant avec des phases de restitution communes. La matinée a été consacrée à une réflexion sur les objectifs stratégiques du programme, à travers quatre ateliers : l’accès aux droits, l’emploi, la formation et le logement. Il s’est agi de se demander à quel moment du parcours d’insertion des personnes le programme SIBEL avait le plus d’impact potentiel, dans une logique de sécurisation. Les territoires ont pu échanger leurs approches sur chacun de ces thèmes, faisant notamment émerger le succès de l’approche « Emploi d’abord » menée à Grenoble grâce à la méthode IOD.


Après un déjeuner en commun au restaurant de l’Arche, les ateliers de l’après-midi ont été consacrés à l’harmonisation des pratiques et à la recension des besoins des opérateurs, à travers trois ateliers. Un atelier consacré à la gouvernance, animé par Alexandre Viscontini et Tahera Bilger, a permis de réinterroger le format et l’objectif des instances de pilotage du programme. Un atelier consacré aux indicateurs, animé par Charlotte Piana, chargée de déploiement de la plate-forme Résorption-bidonvilles, a permis une réflexion sur le choix du « bon » indicateur et une sensibilisation des opérateurs sur la mise à jour de la plateforme.

Enfin, un atelier communication animé par SocialCoBizz a permis de définir une stratégie de valorisation du programme auprès des partenaires institutionnels et du grand public.


Un temps de retour des opérateurs sur l’organisation de la journée a conclu ce séminaire, qui a permis de repartir avec une belle énergie positive et dont les nombreuses productions seront synthétisées et mises en forme par les pilotes pour aboutir à une feuille de route SIBEL pour 2022.

Pôle Résorption des bidonvilles

Délégation interministérielle à l'hébergement

et à l'accès au logement

Grande Arche de la Défense

92 055 LA DEFENSE Cédex